Un site utilisant WordPress.com

Butterfly la Métamorphose

 
Métamorphose
 
 
 
 
De la chenille …
 
 
Au Papillon !
 
 
Le cycle de vie
 
 
Le cycle biologique des papillons est remarquable .
En effet, au cours de sa vie ,
le papillon se présente sous quatre aspects différents .
Chacun caractérise un stade déterminant de son existence .
Les quatre stades biologiques distincts du papillons sont les suivants :
 
  • L’oeuf
  • La chenille
  • La chrysalide (ou nymphe)
  • Le papillon adulte (ou imago)

 

 
 
1) – L’Oeuf :
 
 
La femelle va se mettre en quête de chercher une plante hôte (plante correspondant à la nourriture des futures chenilles) avec des feuilles saines et succulentes.
A cet effet, les antennes, les palpes, les pièces buccales, les pattes entrent en action. La plante trouvée, la femelle va pondre de quelques dizaines à plusieurs centaines d’oeufs suivant les espèces.
Elle va les pondre (toujours suivant les espèces) soit 1 par 1, soit par petits groupes,et plus rarement en masse. L’oeuf peut être lagéniforme, discoïde, sphérique ou en forme de dôme. Sa taille varie entre 0.4 et 2.6 mm et sa couleur au moment de la ponte est variable selon l’espèce et change ensuite. Il est collé à son support par un liquide qui l’enduit. Certaines espèces non pas de plante précise et les oeufs sont pondus en volant.
2) – La chenille
 
 

Après 3 jours d’incubation, une très petite chenille sort de l’oeuf. Elle dévore la coquille de l’oeuf dont elle vient de s’extraire et commence à racler le limbe de la feuille pour se nourrir. Pendant 3 semaines elle dévore une grande quantité de feuilles. Elle grandit et grossit considérablement, ce qui l’oblige à changer plusieurs fois de peau. Ce sont les mues. A la fin de cette période, elle cesse toutes ses activités. Elle ne mange plus, et cherche à quitter sa plante pour se chrysalider. C’est la nymphose.

 

3) – La chrysalide (ou nymphe)

La nymphose est le stade de transformation au cours duquel la larve (chenille) va se modifier et devenir imago (adulte). Ayant atteint sa dimension maximale, la chenille cesse de manger, quitte sa plante hôte et cherche un endroit favorable à la nymphose (transformation). Une fois le lieu trouvé, la chenille s’immobilise. Elle s’accroche très solidement l’extrémité de son corps à un support, en se servant de ses glandes salivaires et des glandes productrices de soie. Puis elle se laisse pendre dans le vide. Petit à petit son corps se boudine. De l’air est injecté sous sa peau, afin de la décoller d’une autre enveloppe interne qui s’est formée depuis plusieurs jours et qui est la chrysalide. Après une vingtaine d’heures, la peau extérieure se fend au niveau du thorax et livre le passage à la chrysalide encore molle.Une fois extraite , la chrysalide gigotte vivement pour faire tomber sa dépouille .Un peu plus tard au contact de l’air , la chrysalide est devenue une enveloppe dure et résistante , souvent parée de couleurs délicates et fines . La vie de la chrysalide peut aller de quelques jours à quelques mois suivant les espèces .

4) – Le papillon adulte (ou imago)

Après sept à huit jours de transformations internes importantes, la chenille devient petit à petit un papillon. La cuticule de la chrysalide laisse deviner les couleurs des ailes. Le papillon est maintenant prêt à sortir de son enveloppe. Une zone de fracture située vers le thorax cède sous la pression de l’air que l’insecte injecte petit à petit autour de son corps.
La tête sort en premier en soulevant la cuticule, puis le thorax et, enfin l’abdomen. Peu de temps après, il rejette un liquide très foncé, qui est le reliquat de toutes ses transformations. Son abdomen distendu devient alors effilé et gracieux et ses ailes ridiculement petites et frippées, s’allongent comme par magie.Un peu plus tard , les ailes bien séches , il prend son premier envol .

 

Un site superbe & un album photos :

 
 
 
 
 
 Amusant …
 
 
… Pour voir le cycle de vie
des Papillons en Animation ,
 
 
 

Un papillon fou flotte dans les airs
un air de printemps monte de la terre
immersion totale au diapason

de douces senteurs de pétales.

Plaisir virginal de la saison des fleurs
la beauté m’effleure de ses ailes d’or
je m’endors en ce cœur qui me butine
cette âme mutine qui palpite sur mes lèvres.

Un chant d’amour s’échappe et vibre
qui fait sécouler les sables du désert
s’écrouler les tristes châteaux de pierres
se lever d’un bond les graines libres.

Un papillon fou vole dans les airs
je m’accroche à ses ailes de miel
pour me poser de cœurs en cœurs
entre laTerre et le ciel.
Inc.

  

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s