Un site utilisant WordPress.com

1er NOV. entre épitaphe , Apollinaire et grippe espagnole

 
 
Tout Saints …
 
… Et Pour les autres et Apollinaire … le 2 Novembre …
 
 
Soldat pendant la guerre de 1914 et Affaibli par sa blessure , Guillaume Apollinaire meurt le 9 Novembre de la grippe espagnole (déja H1N1).
Il est enterré au cimetière du PèreLachaise à Paris alors que , dans les rues ,
les Parisiens célèbrent la fin de la guerre .
 
 
La tombe de Guillaume Apollinaire (1880-1918) au cimetière du Père Lachaise ,
présente un monument-menhir conçu par Picasso
et financé par la vente aux enchères de deux œuvres de Matisse et Picasso le 21 juin 1924.
La tombe porte également une double épitaphe, extraite du recueil Calligrammes,
trois strophes discontinues de « Colline », qui évoquent son projet poétique et sa mort,
et un calligramme de tessons verts et blancs en forme de cœur qui se lit
 « mon cœur pareil à une flamme renversée ».
 
Voici les extraits du poème reproduits sur le tombeau :
 
 
Je me suis enfin détaché
De toutes choses naturelles
Je peux enfin mourir mais non pêcher
Et ce qu’on n’a jamais touché
 
Je l’ai touché je l’ai palpé
 
Et j’ai scruté tout ce que nul
Ne peut en rien imaginer
Et j’ai soupesé maintes fois
Même la vie impondérable
Je peux mourir en souriant .
 
Habituez vous comme moi
A ces prodiges que j’annonce
A la bonté qui va régner
A la souffrance que j’endure
Et vous connaîtrez l’avenir .
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s