Un site utilisant WordPress.com

La Lettre de Haute Vieillesse

Photo vieille Lao à Luang Prabang
 
 
Inéluctable Vieillesse
 
 
« Le vrai mal de la vieillesse n’est pas l’affaiblissement du corps , c’est l’indifférence de l’âme . »  A.Maurois
 
La vieillesse est l’âge ultime de l’être humain , elle est souvent perçue dans la 7 ème décénie de la vie car c’est à cette période que la conscience d’un vieillissement est la plus aigue , il n’y a pas réellement d’âge biologique de la vieillesse qui correspond souvent à une période de l’existence où la plupart des personnes quittent le relationnel actif .
  
Lettrede la vieille femme
 
Que vois-tu , toi qui me soignes , que vois-tu ?
Quand tu me regardes , que penses-tu ?

Une vieille femme grincheuse , un peu folle ,
Le regard perdu , qui n’y est plus tout à fait ,
Qui bave quand elle mange et ne répond jamais ,
Qui , quand tu dis d’une voix forte « essayez »
Semble ne prêter aucune attention à ce que tu fais
Et ne cesse de perdre ses chaussures et ses bas ,
Qui , docile ou non , te laisse faire à ta guise
Le bain et les repas pour occuper la longue journée grise .
C’est ça que tu penses , c’est ça que tu vois
Alors , ouvre les yeux , ce n’est pas moi .

Je vais te dire qui je suis , assise là si tranquille
Me déplaçant à ton ordre , mangeant quand tu veux .

Je suis la dernière de dix , avec un père et une mère ,
Des frères et des soeurs qui s’aiment entre eux .
Une jeune fille de seize ans , des ailes aux pieds ,
Rêvant que bientôt elle rencontrera un fiancé .
Mariée déjà à vingt ans , mon coeur bondit de joie
Au souvenir des voeux que j’ai fait ce jour là .
J’ai vingt-cinq ans maintenant et un enfant à moi
Qui a besoin de moi pour lui construire une maison .
Une femme de trente ans , mon enfant grandit vite ,
Nous sommes liés l’un à l’autre par des liens qui dureront .
Quarante ans , bientôt il ne sera plus là .
Mais mon homme est à mes côtés qui veille sur moi .
Cinquante ans , à nouveau jouent autour de moi des bébés .
Nous revoilà avec des enfants , moi et mon bien aimé .
Voici les jours noirs , mon mari meurt .
Je regarde vers le futur en frémissant de peur
Car mes enfants sont tous occupés à élever les leurs
Et je pense aux années et à l’amour que j’ai connu .

Je suis vieille maintenant et la nature est cruelle
Qui s’amuse à faire passer la vieillesse pour folie .
Mon corps s’en va , la grâce et la force m’abandonnent .
Et il y a maintenant une pierre là où jadis j’eus un coeur .
Mais dans cette vieille carcasse , la jeune fille demeure ,
Le vieux coeur se gonfle sans relâche .
Je me souviens des joies , je me souviens des peines
Et à nouveau je revis ma vie et j’aime ,
Je repense aux années , trop courtes et trop vite passées
Et je dois accepter ce présent implacable que rien ne peut briser .
Alors ouvre les yeux , toi qui me soignes ,
Et regarde bien la femme grincheuse ,
Regarde mieux , tu me verras .

( Poème trouvé sous l’orreiller d’une vieille dame décédée dans un hôpital )
 
 

D’une façon ou d’une autre … parce qu’elle concerne chacun d’entre nous !


 

 CLIC lien ci-dessous et allez visionner une magnifique vidéo édifiante , que j’ai bien aimé , émouvante et qui nous apprend beaucoup ,
Une bonne analyse ! 

 

« C’est presque de notre faute si on est vieux »

    http://www.wideo.fr/video/iLyROoafYssp.html

Description : Parce qu’elle concerne chacun d’entre nous , la vieillesse nous intrigue , nous inquiète aussi . De quoi avonsnous peur ? Pourquoi cherchons nous autant à la retarder ? Fautil craindre une lutte des classe d’âge ? La philosophe Véronique Le Ru répond à toutes ces questions sans tabou .

 Le Livre , clic image :

Quelques citations :
1) « Il ne faut pas reprocher aux gens leur vieillesse , puisque tous nous désirons y parvenir. » Bion de Boristhène

2) « L’un des privilèges de la vieillesse , c’est d’avoir , outre son âge , tous les âges. » Victor Hugo

3) « Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif. Réceptif à ce qui est beau , bon et grand . Réceptif aux messages de la nature , de l’homme et de l’infini. » D.MacArthur

Jacques BREL « LES VIEUX » : http://www.youtube.com/watch?v=_XEYpD_jFC8

Vieil Homme Saule © Greg Hildebrandt and Tim Hildebrandt

29 Réponses

  1. nadoubetty

    oups………
    j avais loupé ce billet…
    que de de beauté..generosité dans tous les coms…emotion…
    mais moi je ne trouve pas de mots car ca me fait peur……..
    j ai quand meme lu jusqu au bout..
    gros bisousssssssssssssshug
    à tès bientot

    5 mars 2011 à 19:53

  2. marie-ne

    Bonjour Diane,
    Je viens de prendre mon courage à deux mains, et de revisionner cette magnifique vidéo où Jacques Brel chante « les vieux », elle m’émeut tellement que j’hésite à la voir parfois, celle que tu as mise, ce montage l’est vraiment encore plus.. Tant de visages, de belles rides, de regards, de dépendances aussi tristes soient-elles, mais malheureusement réelles… tant de choses dans les regards, comment ne pas s’attendrir, et passer des instants si privilégiés auprès de chacun d’eux, je ne sais si je t’ai raconté, il me semble l’avoir dit à Francis, j’ai croisé lors des courses une dame de 84 ans, nous avons discuté, et surtout rigolé, et puis comme elle habitait tout près de chez moi, nous avons fait la route ensembles avec nos cabas à roulettes, pour finir, elle m’a invitée chez elle, j’y ai bu le café, manger des petits beurres, et je l’ai écouté. C’était un tel bonheur, l’écoutant me parler de sa vie de fermière, elle tenait une ferme, solide la bonne dame, qu’elle a vendu depuis, elle m’a raconté tant d’anecdotes, m’a décrit chaque instants de vies que je pouvais voir sur les tableaux accrochés au mur de son salon, nous avons souris mais surtout ris, et puis après deux bonnes heures passées à discuter, je suis partie, lui promettant de revenir. C’était des moments si riches, si forts, qu’on ne trouve pas les mots pour les décrire. Tu vois, je suis sure que tu saisis combien ces moments étaient beaux. Elle est pas loin, je compte retourner la voir de temps en temps.
    oups… et voili, que je cause disons que je tape, et voili voilou, que l’équipe des jeunots arrivent, là c’est l’impatience qui domine,😉 chez la jeunesse, alors je te quittes sur ces mots,mais avant tout je compte bien te coller cet écrit, dont je t’avais mis le lien :

    Bivalence

    « La patiente est incapable de parler ni de comprendre le moindre mot. Il lui arrive parfois de proférer des sons inarticulés et incohérents durant des heures. Elle n’a aucun sens des personnes, des lieux et du temps. Elle réagit cependant à l’énoncé de son propre nom.
    Il y a six mois que je m’occupe d’elle, mais elle montre toujours une totale indifférence à son aspect physique et ne fait aucun effort pour aider aux soins qu’on lui donne.
    Il faut la laver, l’habiller, lui donner à manger. Comme elle n’a pas de dents, il faut lui écraser ses aliments. Elle bave sans arrêt de sorte que, devant, sa chemise est presque toujours sale.
    Elle ne peut pas marcher.
    Ses heures de sommeil sont totalement irrégulières. Elle s’éveille souvent au milieu de la nuit et réveille son entourage par ses cris.
    La plupart du temps elle est gentille et de bonne humeur, mais plusieurs fois par jour, elle s’agite sans cause apparente, se met à pleurer et ne cesse de crier que si quelqu’un vient la consoler.
    C‘est par la description de ce cas clinique que je commençai un jour une conférence à des infirmières déjà diplômées, sur « les aspects physiques du vieillissement ».
    Je leur demandais ensuite quels sentiments elles éprouveraient à s’occuper de cette patiente. Les mots qui revinrent les plus souvent dans leurs réponses furent : désespérant, déprimant, pénible.
    Je leur déclarai alors que j’avais grand plaisir à soigner cette personne et qu’elles en auraient autant que moi
    Devant leur regard incrédule, je fis passer à la ronde une photo, celle de mon bébé de six mois.
    Pourquoi est-il donc tellement plus difficile de s’occuper d’une femme de quatre-vingt-dix ans que d’un nourrisson ?
    À l’évidence, ce n’est pas seulement une question de poids. La raison en est plus profonde.
    Le bébé, et sur ce point toutes les infirmière furent d’accord avec moi, représente l’espoir et des possibilités quasiment infinies.
    N‘y aurait-il pas lieu de changer d’attitude, afin de donner à ceux qui achèvent leur vie dans l’impuissance de la vieillesse les mêmes soins qu’à ceux qui la commencent ? »

    Dr Paul E. Ruskin, Journal of American Medical Association, 1984.

    gros bisous ma jolie, et garde ces essentiels dans ton coeur. sois bien. belle et douce journée, le soleil est là, c’est Beau!

    15 janvier 2011 à 14:58

  3. Très bonne réflexion que la tienne , elle résume bien des choses et ce avec poèsie , j’aime beaucoup aussi tes comparaisons avec Vivaldi et le grand Jacques , la vie dans sa biodiversité , et oui même l’hiver est beau , il est important je crois de regarder toujours l’autre avec les yeux du coeur ; douce soirée à toi , à bientôt et bises amicales !

    12 janvier 2011 à 20:08

  4. Super billet comme d’habitude et merveilleux commentaires itou. Comme tu le sais, j’aime venir chez toi parce que tes billets sont si fouillés qu’ils génèrent souvent des commentaires plus profonds.
    La vieillesse est certes juste un cycle de la vie comme l’hiver est celui des saisons. Si nous n’aimons pas l’hiver, c’est qu’il dérange notre confort…En effet c’est si beau le printemps quand la nature se met à tout créer et les peaux sont belles, c’est magnifique l’été à l’heure des moissons et du blé dans le vent et c’est presque beau l’automne même si les arbres se dénudent mais les feuilles demeurent d’or…L’hiver, tout s’arrête, et il n’en finit pas de vibrer et on ne l’écoute même pas vu que c’est souvent lui qu’a l’oseille et qu’on écoute même pas
    ce que ses pauvres mains racontent comme dirait mon pote Jacques.
    C’est ainsi l’hiver, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il soit aimé…Et pourtant si il restait un peu de tendre dans l’humanité, on saurait qu’il fait partie entièrement des 4 saisons…L’aimer c’est aimer la vie dans sa biodiversité, dans ses variations, dans sa richesse. Mais malheureusement, au nom d’une certaine efficacité, on a réduit le spectre de ce qui doit être apprécié….Le rentable oui, la variété non….
    Voilà ce que j’avais à dire sur le sujet….Et Vivaldi l’avait compris bien avant nous….Sourires.
    Je t’embrasse.

    12 janvier 2011 à 03:00

  5. Oui Francis , je n’ai pas résisté à rajouter cette vidéo du grand Brel , c’est vrai que cette question de la vieillesse nous interpèlle , d’accord avec toi pour ce qui est du côté mercantile des choses comme je le soulignais déjà dans l’autre com . Ok aussi avec la triste réalité des anciens qui s’étiolent quand ils sont coupés de leur repères de vie , non seulement ils sont une mémoire mais sans lien avec leur entourage proche , notamment les plus jeunes qui les stimulent inconsciemment ils perdent pied et envies en ces lieux impersonnels et déhumanisés , maintenant suis beaucoup moins en accord quand tu dis « nous ne vivons que pour mourir » , je crois que comme tu le dis si la vieillesse est une étape inéluctable , je pense plutôt que « nous ne vivons que pour vivre » , tout simplement , carpe diem ! sinon la vision en est bien trop triste , (sourires)
    Bisous de la nuit et à bientôt !

    11 janvier 2011 à 21:18

  6. Francis

    Re …..
    J’ai vu que tu avais ajouté « les vieux » de Mr Brel ..Qui complète bien ton billet…
    J’ai visionné la vidéo non sans émotion…pour la seconde fois.Je trouve que l’analyse est parfaite (en particulier le rôle du fric…)Tout est dit dans cet interwiew… »On » a oublié beaucoup de chose,en particulier que la vieillesse est une étape inéductable de l’existence..Nous ne vivons que pour mourir…Tu as du remarquer que je parle souvent de ma grand mère…Ce n’est pas un hasard,sans elle je ne serais rien..Quand « ils l’ont parquée » dans un hospice,elle s’est étiolée et je ne pouvais rien faire,j’etais trop jeune..On oublie que les vieux sont notre mémoire,le réceptacle du passé d’une société qui n’a plus grand chose d’humain…
    Bises

    11 janvier 2011 à 04:23

  7. Belle et bien douce nuit pour toi aussi Néo , la mienne en lecture de tes mots sera aérienne , paisible et pleine d’espoir en ce monde .

    10 janvier 2011 à 21:17

    • A l’Hors paisible , s’en va une Onde ,
      Si Une d’Espoir , peut voir le Monde .

      10 janvier 2011 à 21:20

  8. Oups Néo j’ai validé mon com pendant que tu écrivais , merci pour ce que tu dit : « Si chacun de nous , vivait Pleinement ,
    En Conscience de ses Actes , pour le Mot.
    Loin des Chimères que l’on nous Vends ,
    La Mort aurait , un goût moins amère . »
    entre autre j’aime bien ce passage là , tu as dit pas mal de ce que je viens aussi d’écrire , je souhaiterai tant que tous ceux qui ont peur prennent un peu le temps de s’entendre eux , au fond d’eux même sans écouter les fausses voies d’une socièté ma fois bien malade elle .
    Douce nuit à tous et merci de vos mots si justes .

    10 janvier 2011 à 19:44

    • Bonsoir Diane
      Belle nuit à Toi si t’en vas.
      Pour le Reste d’une Onde ,
      Elle Partira rejoindre la Mère ,
      Comme Vont aux Vents , tout les Billets.

      Crée un Temps , pour Réfléchir ,
      Mais au Final , à Publier ,
      Les Mots s’entassent à l’avenir ,
      Et l’Être Oubli les Sons Passés.

      Mieux vaut Une Page pour les Reflets ,
      Quitte a Parler d’une âme Nature
      au Temps s’investir , jour après jour ,
      Dans un Réseau souvent pressé ,
      Les Mots s’envolent sans faire le TouR.
      Les Reflets d’Hors , d’Autres Chercheurs ,
      Devraient Relier par les Saisons.
      Vivre son Temps , c’est Voir Venir ,
      Les Liens d’un Monde se font lentement ,
      Une Terre d’Ailleurs à sa Raison ,
      Si pour demain , l’Esprit perdure .

      NéO~

      http://drenagoram4444.wordpress.com/

      10 janvier 2011 à 20:28

  9. Suis bien d’accord avec beaucoup des idées exprimées et développées ici , c’est chouette de vous lire , je crois que notre socièté et ce , depuis je crois l’arrivée surtout de l’ère de l’industralisation donc du fric , (on en revient toujours à la même cause) a été le début de la fin de cet aspect , autrefois les générations se cotoyaient et vivaient ensemble comme c’est encore le cas dans beaucoup de pays dit « en développement » tu parles ! Moderniser est-ce un développement ? sûrement pas quand il s’agit de tout miser sur le profit des choses , donc les « vieux » en nos sociètés effectivement n’intéressent plus personne , seuls , abandonnés , souvent mal-traités et/ou des proies , rien n’est fait pour eux vraiment dès l’instant où ils ne sont plus en possession de toute leur autonomie .
    Qu’on ne me fasse pas rire en pérorant sur cet illusoire allongement de la vie « grâce » à la médecine , quant à côté de cela il n’y a pas assez de place dans les hospices aujourd’hui . Je crois que comme toujours seuls les « argentés » bénéficieront des avancées médicales , sinon si tout le monde devenait vieux , celà coûterait trop cher aux gouvernements CQFD !
    Voilà pour la socièté dite « moderne »
    Maintenant pour le spirituel des choses j’aime beaucoup ton com. Pascal , tu as bien raison et cela rejoint l’acceptation de notre âge du moment dans le cycle de la vie , chaque période a ses trésors , Miche aussi j’aime bien ce que tu dis , et comme le précise aussi Marie , le problème vient que souvent les gens ne se pensent pas en tant qu’ « être » mais se réfèrent à de faux modèles qui prônent un jeunisme foudroyant , la vieillesse est un naufrage quand le corps ou la tête lâche mais dans le cas contraire sachons écouter surtout nos âmes , avez-vous remarqué que la seule chose qui ne change pas chez une personne pendant la vie sont ses yeux , il faut nous écouter de l’intérieur , avoir toujours envie de grandir , d’apprendre et d’aimer , rester curieux , ne pas s’endormir à l’horloge du salon … qui dit oui qui dit non , songeons toujours et encore que seul vivant est le présent et vivons le au mieux , Moi j’aime ces petits vieux , je respecte tant leur vécu et le savoir qu’ils ont acquis , je ne crois pas qu’il faille avoir peur ni de vieillir ni de mourir , c’est juste ainsi , un cycle inéluctable , c’est ainsi fait tout au moins avec le « savoir » qui nous est donné , personne ne sait comment tout cela en fait fonctionne vraiment d’où la naissance des religions qui en donnant une notion d' »éternité » calme les craintes de certains , enfin difficile de finir un com. comme cela on pourrait parler la nuit entière , faisons plutôt le choix d’avoir envie de grandir encore et encore tout au long de la vie en se servant de l’enfant qui est en resté en nous , Bisouss à vous tous , super échanges !

    10 janvier 2011 à 19:36

  10. marie-ne

    Ben je crois qu’après avoir visionné comme il faut (lol au calme) cette vidéo que tu nous proposes, je n’ai pas grand chose à rajouter.
    Socialement la vieillesse n’est pas acceptée, quand on entend ça, ça démontre bien le genre de société dans laquelle on vit. Tu n’est plus « actif », alors tu n’es plus accepté. C’est GRAVE! Et dans notre société actuelle, c’est malheureusement vrai. Une personne agée, peut être un puit de savoir, d’expériences variées, on a tant à apprendre à ses côtés. Rien que le regard qu’elles posent sur la vie, pour la plupart, nous fait très vite grandir et voir les essentielles de celle-ci. Ca nous évite de perdre du temps avec des conneries.
    C’est triste, faut dire que les gens ne se rendent pas compte que ce n’est pas de se créer une personnalité qui importe dans la vie, c’est simplement de vivre tout simplement, de vivre en harmonie avec soi et les autres, d’apprendre simplement de la vie, toutes choses..
    Le paraitre à notre époque, et les publicitaires, se fichent bien de nous, ils doivent se frotter les mains, en voyant combien tombent dans leurs panneaux, et passent à coté des essentiels. Après tout, je trouve, au risque de choquer que c’est bien fait pour notre gueule, y a qu’à un peu se mettre de plomb dans la tête bon sang, et arrêter de vouloir à tout prix pouvoir stopper l’horloge du temps. On est sur Terre, en temps qu’êtres humains pour un temps, vivons chaque étape de ce temps, le mieux possible, chaque âge est important. Pfft, j’aurai en fait beaucoup à dire, mais je vais m’arrêter là, car je vais combler ton blog, je trouve que chaque âge est à respecter, seule la bêtise et la méchanceté gratuite, nous fait devenir vieux trop vite. Etre aigri n’aide pas non plus… On ne peut pas être et avoir été, il faut l’accepter, la société dans laquelle nous v ivons, nous démontre par sa façon de ne pas accepter les personnes âgées, combien elle est futile. Pfft c’est vraiment nul. Désolée mais je trouve pas d’autre terme sinon je vais devenir vulgaire.
    …..dsl si hors sujet.. ça m’éneeeeerve!!!
    Faut pas non plus tout mettre sur la société, bon sang, on a un cerveau, alors essayons de nous en servir et de voir consciemment. pfft ça me fatigue, tiens. je files. Bisous..
    ps : j’espère que les photos iront bien, sinon tu me diras, je refairai autrement.
    je change de sujet, t’as remarqué…? hi hi .. je fais retomber la pression. Bravo en tout cas, d’avoir mis cet article.

    10 janvier 2011 à 18:30

    • Bonsoir Marie ,
      A ces Personnes , que l’on dit Agées ,
      Où Poliment , en fin de Vie ,
      Mourir est le Sujet ,
      Et la Hantise d’une Société ,
      Un vrai Malaise , et un Non Dit.
      Le Simple fait de l’Aborder ,
      Nous Méne au Coeur de nos Reflets.
      Qu’est ce que Vivre , là dans nos Murs ?
      Quand Tout dehors , par Essence est Nature.
      C’est Accepter de voir Mourir ,
      Et donner Sens à son vain Temps .
      Bien sûr Vieillir est un bohneur ,
      Mais chez Certains , cela fait Peur .

      A la Source du Puits , il y à cette Vie ,
      Dans le Fond , quelques Sots ,
      Qui n’y voient pas le Leurre.

      Si chacun de nous , vivait Pleinement ,
      En Conscience de ses Actes , pour le Mot.
      Loin des Chimères que l’on nous Vends ,
      La Mort aurait , un goût moins amère .

      A l’égard pour les Autres , loin du Gris,
      Sans ce soucier du Moindre Argent ,
      Nos Ans auraient une Vrai Valeur ,
      Et la Vieillesse , tout l’Hors du Temps.

      Mais on s’en va ,sans vivre vraiment…
      Dans le Regret d’un Non Changement.
      NéO~

      http://drenagoram4444.wordpress.com/

      10 janvier 2011 à 18:58

  11. Alala que de choses bien dites ! Je passerai demain répondre bien car aujourd’hui j’ai passé la journée dans les vidéos en créant un YouTube (ohhh que c’est long mais agréable) où je vais regrouper petit à petit toutes les vidéos du blog et bien d’autres , je reviens , à demain , merci pour vos partages il y a tant à dire , pour ce soir … bises sur vos âmes , douce nuit !

    9 janvier 2011 à 22:50

  12. pascalouchantal

    Bonsoir Diane,
    je suis venue sur ton espace et me suis abonnée.
    Je reviendrai te lire plus longuement car ce qui y est, est beau.
    Belle soirée

    9 janvier 2011 à 19:54

  13. marie-ne

    Heu bon ça fait trois fois, même quatre que j’essaie de visionner cette vidéo, mais il y a vraiment trop de bruits chez moi, pour que je m’y plonge correctement. Alors, je la revisionnerai au calme. Mais déjà je pense qu’en fait, la société est tellement conditionnée, qu’elle donne des icônes comme repaire, alors que ce n’est pas réel, et essaie de se retrouver dans ces icônes, mais c’est du n’importe quoi. L’important c’est je pense, que la vie est là, que l’on soit jeune ou vieux, et l’important est d’en avoir conscience. Je pense que vieillir est un faux problème, souffrir est peut-être celui qui est vraiment réel. La vieillesse n’est rien, mais la souffrance, c’est autre chose. Quand j’entend parler cette personne dans la vidéo, elle soulève, le fait que les humains se réalisent par leur vie professionnelle, par leur entourage, c’est triste tout de même.. c’est tellement futile tout ça, je trouve. l’important se trouve en nous. La vie, la mort sont liées, on n’y peut rien, pas de choix autre, que de l’accepter; Je ne sais plus qui dit, ‘les philosophes apprennent à mourir, en parlant de la mort.. » heu c’est pas tout à fait dit ainsi, mais je pense qu’il faut vraiment prendre conscience que la vieillesse est une partie de la vie, un cycle qui continue, et tant que la mort n’est pas là, ben c’est LA VIE tout simplement, et chaque étape est à vivre.
    Désolée si un peu hors sujet, je viendrai mettre mieux mon grain de sel, après avoir vu correctement cette vidéo.

    9 janvier 2011 à 17:07

  14. marie-ne

    J’Aime ce passage qu’Anita a écrit :

    Si la « jeunesse » représente l’insouciance et la « vieillesse » la sagesse et que nous tenons cela pour Vrai, alors beaucoup de jeunes corps qui possèdent la sagesse ne sont-ils pas déjà vieux ?? Et que dire de ces « vieillard » dont l’âme d’enfant est si vive qu’ils pétillent d’insouciance qu’on dit d’eux qu’ils sont « jeunes d’esprit » …

    ______

    Je me retrouve bien dans ce qu’il est écrit, très jeune je me suis sentie « sage », et pourtant mon esprit pétille de mille plaisir, et ce encore aujourd’hui. Un émerveillement, une curiosité, de la vie, à tout âge, je crois qu’on peut la sentir. Ceci bien sur, dépend de la santé.. certaines maladies, nous abiment par leurs douleurs, et nous vrillent l’esprit..

    9 janvier 2011 à 16:19

  15. marie-ne

    Re coucou, bon déjà en premier lieu je te colles le lien du billet dont je te parlais.. (clin d’oeil).

    http://mavoie2958.wordpress.com/2009/02/13/bivalence/

    Je vais de ce pas visionner la vidéo dont tu parles, (je connaissais ce texte que tu cites, c’est tellement vrai, tellement touchant, et surtout, ça fait réfléchir et prendre conscience, on ne peut pas Etre et avoir Eté, mais en temps et en heure, les deux périodes, ont été vécu. Ne pas l’oublier.
    Bon je vais voir la vidéo. j’ai un peu de mal à te lire, c’est petit petit, les caractères.. tu cherches à tester qui a pris un coup de vieux ou quoi??? riressss.. bisous, je reviens …

    9 janvier 2011 à 16:13

  16. Bonjour Diane,

    Nous ne sommes pas ce corps qui doit naitre quelque part, se nourrir, s’habiller, se protéger, se soigner …et mourrir. Comme les arbres, les plantes, les poissons, la terre,les étoiles, les galaxies, mais chacun selon son temps.
    Nous sommes bien plus que ça, nous sommes dans l’Unité.
    Alors que ce corps vive son cycle; nous étions avant lui, après lui nous serons.
    Bon dimanche

    9 janvier 2011 à 10:33

  17. Bonjour Diane,
    Je reconnais que la vieillesse me dérange… J’ai perdu ma mère et belle-mère de la maladie d’Alzheimer ! Ca m’a marquée… et je lutte chaque jour à ma façon pour rester jeune de corps et d’esprit… Mais peut-on lutter ? Qui décide pour nous.
    J’ai rencontré de magnifiques vieillards attachants et je les ai trouvé riches de tant de sagesse que je n’ai pas encore, que je n’aurai jamais… Je passe un peu vite sur ton billet, la vieillesse me fait peur, OUI !
    bises de yolaine

    9 janvier 2011 à 10:22

  18. Celui qui regarde avec les yeux voit le corps qui se fane,
    Celui qui regarde avec son âme voit les yeux qui pétillent dans un corps qui se fane …

    Jeunesse/vieillesse … qui peut dire, lorsque le corps n’est pas visible, celui qui est « vieux » ou celui qui est « jeune » …

    Chacun de nos corps a plusieurs Vies à raconter et à chaque Vie nos corps ont accepté tous les processus, de la jeunesse à la vieillesse afin de passer de Vie en Vie …

    Si la « jeunesse » représente l’insouciance et la « vieillesse » la sagesse et que nous tenons cela pour Vrai, alors beaucoup de jeunes corps qui possèdent la sagesse ne sont-ils pas déjà vieux ?? Et que dire de ces « vieillard » dont l’âme d’enfant est si vive qu’ils pétillent d’insouciance qu’on dit d’eux qu’ils sont « jeunes d’esprit » …

    Notre corps est un réceptacle mortel dans lequel notre esprit et notre âme s’expriment …

    Celui qui regarde avec ses yeux humains ne voit donc que le corps en mutation tandis que celui qui regarde avec son esprit et son âme animés de Vie voit la Vie sous tous ses aspects en oubliant le corps …

    C’est un grand sujet que tu partages avec nous chère Diane,
    Des bisous en brassées sur ton coeur

    9 janvier 2011 à 10:10

  19. Ce n’est pas une question de définition, bien sûr !
    Voilà ce que c’est que de s’identifier à des modèles sociaux, peu importe lesquels !
    Encore considérer la vie comme un capital !

    Loll, sentir en soi, que vivre c’est, naître et mourir … une circulation d’énergie… ce monde pensant a peur de vivre, voilà tout !

    9 janvier 2011 à 02:23

  20. Merci pour ce billet émouvant au possible Ch.
    Le texte,poème a vraiement été trouvé là où tu le dis? La vidéo aussi est prenante,passionnante car « l’analyse » me semble très juste…J’ai pensé à Brel « les Vieux » et …..a ma grand mère évidemment…
    Bises de la nuit

    9 janvier 2011 à 00:45

  21. <div id="flash_epix_iLyROoafvyrA" class="flash_epix

    9 janvier 2011 à 00:41

  22. Bonsoir Diane ,
    Comme le dit , cette jeune Âme ,
    C’est dans les Yeux , que l’on voit mieux ,
    Le Corps n’est Rien , qu’une veine écorce ,
    Les Liens du Coeur en sont la Force .
    Viellir au Fond , c’est vivre pour ceux ,
    A qui l’on Donne nOtre Mémoire ,
    Par les Souvenirs , se noue l’Histoire ,
    Et le Savoir de nos Aïeux ,
    Vaut bien tout l’Hors de la jeunesse.
    Belle Nuit .
    NéO~

    http://drenagoram4444.wordpress.com/

    9 janvier 2011 à 00:34

  23. stelltsat

    je suis contre la vieillesse car je veux revivre ma jeunesse que j’ai complétement raté.
    Et je suis pour l’éternité car la mort me fait peur mais aussi pour avoir la possibilité de voir l’histoire toujours.
    bise et à bientôt!

    8 janvier 2011 à 19:52

  24. Ti-Oiseau , rate pas la vidéo , suis sûre qu’elle te paraitra intéressante , Big bisous à + vite !

    8 janvier 2011 à 18:48

  25. Le texte est parti seul aprés cette annonce  » détection d’un doublon » !!Je reviens à ma phrase inachevée :  » Quoi 70 ans ? C’est vrai cependant, ils sont réels si je regarder ma date de naissance sur un document officiel,mais même si mon corps parfois se rebiffe, mon esprit, mon envie de vivre sont néttement loin du compte

    merci Diane poour ce billet qui je l’espère fera réagir certaines et certains. Plein de bisous

    8 janvier 2011 à 18:22

  26. Moi, qui dans 6 jours, va avoir 70 ans, ce texte m’a fait frémir. « La vieillesse est l’âge ultime de l’être humain , elle est souvent perçue dans la 7 ème décénie de la vie car c’est à cette période que la conscience d’un vieillissement est la plus aigue ».Je ne me reconnais pas du tout dans cette phrase, j’ai tant de mal à imaginer mon âge. Quoi 70 par contre, j’approuve tout à fait le citation de Mac Arthur.Oui, c’est sans doute de notre faute si l’on devient vieux…..Car si l’on garde pas l’esprit de découverte,si l’on se renferme sur soi, si on perd le goût d’une certaine aventure, si on se laisse aller sans prendre soin de son corps, si on perd l’envie de rire, si on perd l’habitude d’écouter les autres …Alors oui, onb devient vieux.

    8 janvier 2011 à 18:17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s