Un site utilisant WordPress.com

Voyages

L’Instant d’une Pause … Outre Rêves …

L’Instant d’une Pause … Outre rêve …

 
Comme l’explicite cette petite histoire qui en dit si long , moi je m’empresse donc de rejoindre avec coeur pour un certain temps voir bien plus le fabuleux esprit « mana » et art de vivre de mes frères Polynésiens que je si connais bien !
 
 
 Le pêcheur Polynésien
 
 
Au bord de l’eau , à l’abord du lagon , dans un petit village côtier de Maupiti , un bateau rentre au port , ramenant à son bord ,  thons , bonites , Mahi-mahi , écrevisses et autres délices .
Un touriste Américain complimente Moana le pêcheur tahitien sur la qualité de ses poissons et lui demande combien de temps il lui a fallu pour les capturer .
 
– Pas très longtemps , répond Moana .
 
– Mais alors , pourquoi n’êtes-vous pas resté en mer plus longtemps pour en attraper plus ? demande l’Américain .
 
Le Polynésien répond que ces quelques poissons suffiront à subvenir aux besoins de sa famille ;
 
L’Américain demande alors :
– Mais que faites-vous le reste du temps ?
 
Moana raconte :
– Je fais la grasse matinée , je pêche un peu , je joue avec mes enfants , je fais la sieste avec ma femme . Le soir , je vais au village voir mes amis . Nous buvons de la Hinano et jouons de la guitare . J’ai une vie bien remplie .
 
L’Américain l’interrompt :
– J’ai un MBA de l’université de Harvard et je peux vous aider . Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps . Avec les bénéfices dégagés , vous pourriez acheter un plus gros bateau . Avec l’argent que vous rapporterait ce bateau , vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu’à ce que vous possédiez une flotte de bonitiers . Au lieu de vendre vos poissons à un intermédiaire , vous pourriez négocier directement avec l’usine , et même ouvrir votre propre usine . Vous pourriez alors quitter votre petit village de Vaiea pour  SanFrancisco , Los Angeles , puis peut-être New York , d’où vous dirigeriez toutes vos affaires .
 
Moana demande alors :
– Combien de temps cela prendrait-il ?
 
– 15 à 20 ans , répond le banquier américain .
 
– Et après ? sourit un peu moqueur le pêcheur
 
–  Après , c’est là que ça devient intéressant , répond l’Américain en riant .
– Quand le moment sera venu , vous pourrez introduire votre société en bourse et vous gagnerez des millions .
 
– Des millions ? Mais après ? dit Moana
 
– Après , vous pourrez prendre votre retraite , habiter dans un petit village côtier , faire la grasse matinée , jouer avec vos petits-enfants , pêcher un peu , faire la sieste avec votre femme et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis .
 
……. ????? !!!!!!!!
 
Ahhh Carpe Diem quand tu le tiens c’est bien , mais pour ceux qui l’oublient , quelle ineptie !
 
Voilà pourquoi comme Moana , et avec son même esprit , je prèfère « pêcher » maintenant !!!
 
A plus tard donc , une longue pause et même bien plus , avec ou sans canne à pêche mais avec le mental farniente façon locale çà c’est sûr ,  🙂 
et … comme les balades sont aussi appréciées je passerai peut-être en pointillés par chez vous selon l’envie et la dispo. du moment … ou pas !
Belles journées à tous , soyez biens , sans courir !
 
 
Nana

Human Planet

 
L’Homme et la Terre
 En partage avec vous , simplement parce que c’est plus que magnifique , regardez la bande annonce de cette vidéo , pour rêver éveillés ,
et en prendre plein les yeux ,
voici pour vous d’impressionnantes images de notre belle planète et la relation que nous pouvons encore avoir avec elle !
 
(Mettez en plein écran !)
 
Si cela vous a plu , si vous souhaitez visionner les autres vidéos de ce film , alors rendez-vous sur mon Youtube , clic image : webmaster mini fleches mini fleche d b  3 gif

Un super lien sur le doc. Human Planet BBC Explorer clic : webmaster mini fleches mini fleche d b  3 gif

PAROLES SAGES :

« Nous ne sommes pas nés seulement de notre mère . La Terre aussi est notre mère qui penètre en nous jour après jour avec chaque bouchée que nous mangeons . » (Paracelse)

« Quand je chante ma volonté de protéger la planète , c’est mon histoire mais c’est aussi l’histoire de tout le monde . » (R.Bona)

« La sauvegarde de notre monde humain n’est nulle part ailleurs que dans le coeur humain , la pensée humaine , la responsabilité humaine . » (V.Havel)

« La terre est notre mère : elle enfante nos corps , et le ciel y joint l’âme . » (M.Pacuvius)

« Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre que dans les rêves de la philosophie . » (Shakespeare)

« Plus la terre contient de formes de vie , plus la vie sous toutes ses formes est protégée . » (F.Herbert)

 

Maintenant pour finir ce billet , voici en complèment de cette vidéo l’envie que j’ai de vous inviter à cliquer sur la photo ci-desssous pour découvrir et vous balader sur le site du photographe Timothy Allen qui passa un an et demi de voyage non-stop avec l’Human Planet pour nous en ramener toutes ces belles images si pleines de sens :

 Tim's blog on Human Planet, BBC

planetes terre terre 3 gif


Le Passage , le Voyage d’une nuit

 
Voici un texte suivi d’un poème chanté , tous deux très touchants !

 
  Voyage d’une nuit …
 
 
Dans le rétroviseur du temps qui passe
Je vois les dernières lueurs rougeoyantes d’un soleil couchant
Face à moi s’ouvre un chemin , voie sans impasse
Le sentier qui traverse la nuit pour rejoindre un soleil levant
Passage initiatique reliant hier à demain
Corridor nocturne conduisant des regrets aux souhaits
Dans l’obscurité du futur infini , les astres brillent
A la surface de l’étang de l’avenir les étoiles se reflètent
Sous mes yeux éblouis par la surprise de la découverte
Les contours de la voûte céleste dessinent la carte au trésor
Le plan secret guidant aux portes du Graal ancestral
Aventurier des songes perdus , mes pas guident mon imaginaire
D’étoiles en étoiles , de constellations en constellations
Dans l’inconnu , je me laisse aiguiller par le chemin scintillant
Mes mains caressent le reflet de mes rêves illégaux
Mes oreilles suspendues aux lèvres de la voix de mon âme
Chaque inspiration de chaque souffle éveille l’endormie passion
Chaque battement de mon cœur tisse les fils de l’espoir
L’ardeur féconde de mes idéaux coud les pièces du nouvel habit
Mirages après mirages , je me libère de mon ancienne peau
Quitter le déguisement du passé pour revivre dans l’idéal du renouveau
A l’instant où resplendit les premiers rayons de sa lumière flamboyante
Sur la peau de mon corps nu comme lors de ma première naissance
La parure peinte d’or par le pinceau lumineux de l’étoile filante
Drapé du miracle de mon voyage cosmique , je reviens dans l’existence
Dans l’éclat de sa présence ouvrant les portes d’un jour nouveau , je reviens
Riche d’une fortune qu’aucune somme d’argent ne peut se payer
Dans la danse des saisons ravitaillant le grand cycle de la vie , je reviens
Riche d’une vitalité qu’aucun médicament ne peut m’apporter
Dans ce monde qui a tant besoin de pouvoir y croire à nouveau , je reviens
Riche de la flamme inspirante , ferveur qui guide au-delà des montagnes
Riche de la passion créatrice , exaltation qui porte au-delà des limites.
 
          Par Denis Jaccard
 
 
 
  

 Le Passage …

Poème chanté deDenis Jaccard

… J’attends l’inattendu …

… Lumière intérieure remplissant l’Espace Infini du Temps …

…Le Papillon est sorti de son cocon …

 C’est ICI clic sur "Play" en bas à gauche dans l’image :
      http://photomaniak.com/upload/out.php/i852785_Lepassage.swf

Pour cette créa , Merci à mon amie INJI ! (clic)

et écoutez cette chanson , c’est un doux crescendo …
 
 
 
 


0 Toulouuuuse !

 
0 Toulouuuse !
  
 … Juste pour le plaisir …
 
 
 
 TOULOUSE LAUTREC :
 
« L’automne est le printemps de l’hiver.»
« Les crayons c’est pas du bois et de la mine, c’est de la pensée par les phalanges.»
« L’Amour , c’est quand l’envie vous prends qu’on ait envie de vous.»
 
Et aussi …
 
CLAUDE NOUGARO : 
 
Qu’il est loin mon pays,qu’il est loin
Parfois au fond de moi se ranime
L’eau verte du Canal du Midi
Et la brique rouge des MinimesÔ mon « pays », Ô Toulouse, Ô Toulouse
Je reprends l’avenue vers l’école
Mon cartable est bourré de coups de poing
Ici, si tu cognes tu gagnes
Ici, même les mémés aiment la castagneÔ mon « pays », Ô Toulouse
Un torrent de cailloux roule dans ton accent
Ta violence bouillonne jusque dans tes violettes
On se traite de cons à peine qu’on se traite
Il y a de l’orage dans l’air, et pourtant…

L’Eglise St Sernin illumine le soir
D’une fleur de corail que le soleil arrose
C’est peut-être pour ça, malgré ton rouge et noir,
C’est peut-être pour ça qu’on te dit « Ville Rose »

Je revois ton pavé, ô ma cité gasconne
Ton trottoir éventré sur les tuyaux du gaz
Est-ce l’Espagne en toi qui pousse un peu sa corne?
Ou serait-ce dans tes tripes une bulle de jazz?

Voici le Capitole, j’y arrête mes pas
Les ténors enrhumés tremblaient sous leurs ventouses
J’entends encore l’écho de la voix de Papa
C’était en ce temps là mon seul chanteur de blues

Aujourd’hui tes buildings grimpent haut, ôô
A Blagnac tes avions sont plus beaux
Si l’un, te ramène sur cette ville,
Pourrais-je encore y revoir ma pincée de tuiles?

Ô mon pays, Ô Toulouse,
ÔÔÔ TOULOUSE

 
 clic :
 
 

Le Peuple DOGON

 
Et son Peuple
 
 
« En Afrique , un vieillard qui meurt , c’est une Bilbliothèque qui brûle . »
(A.Hampâte-Bâ)
 
 
 
Voyager au coeur du Pays Dogon est comme un voyage initiatique ,
vit ici Un peuple fidèle à une tradition très ancienne
et une culture transmise de père en fils sans aucune trace écrite.
Les villages dogons renferment le secret de ce peuple dans un symbolisme
difficile à déchiffrer qui prend la forme des masques dans les danses
 et les réunions dans le Tougouna (maison de la parole)
où les anciens se réunissent pour prendre les décisions
qui touchent à la vie de la communauté .
 

 

Originaire du Mandé d’où ils sont arrivés aux environs du Xe siècle

pour préserver probablement leur identité culturelle et religieux ,

ils restent sans nul doute le groupe ethnique le plus intéressant du Mali.

Leur originalité provient de leur isolement et de leur dans le site

le plus inaccessible du Mali : les falaises de Bandiagara,

 de 200 mètres de haut, desquelles les villages ont été construits,

incrustés en positions souvent acrobatiques

parmi les blocs de grès et les grottes naturelles.

Au dessus de ces villages, sont encastrées les anciennes demeures des Tellems,

peuple mystérieux ayant précédé les Dogons,

vaincus par ceux-ci, mais dont on se sait rien de la disparition.

Ces demeures sont utilisées aujourd’hui comme grottes sépulcrales

où les morts sont hissés à l’aide de cordes.

Se consacrant principalement à l’agriculture,

les Dogons ont réussi à créer de véritables oasis verts

dans cet environnement fantastique si aride .

Les journées passées à chercher l’eau dans des sources dérisoires

qu’eux-mêmes doivent trouver sous les rochers

qu’ils taillent souvent à 8 m de profondeur .

 Ils transportent dans des jarres cet élixir précieux 

sur de longues distances afin d’arroser de tout petits enclos

d’une terre instalée et recueillie loin dans la région ,

 permettant ainsi la pousse du mil ou oignons et ainsi survivre ,

par l’originalité d’une grande civilisation au coeur de la savane qui a du s’adapter.

 

 

Ce sont des gens encore protègés de la civilisation ,

beaucoup cependant abandonnent leur village pour trouver

d’autres ressources car l’eau manque ,

les traditions également sont en péril notamment

ces parades masquées pleine de rituels

 plus particulièrement l’hommage aux défunts .

Les Dogons sont l’un des groupes ethniques les plus intéressants du Mali.

Chez les Dogons, les masques sont une véritable institution.

Il y a deux sortes de masques, les masques de bois

et les cagoules de fibres tressées Ils représentent des animaux

 (mammifères, oiseaux reptiles), des personnages Dogons

 (vieillard, hogon et forgerons) ou étrangers (Peul, Saman, européens…)

et des choses (Comme une maison étages par ex.).

Ils présenteront leurs danses traditionnelles telles

qu’elles se déroulent sur les place des villages Dogons.

Je vous propose de découvrir plus en détails ces endroits très inédits ,

par quelques petits Clic vers des sites

qui répondront à davantage de curiosité ! Bonne lecture !

 Ethnologie :  CLIC

 Un Album Photos Géant : CLIC


HIMBA de Namibie

 
Le peuple Rouge
 
Les Himbas sont une éthnie de Namibie ne représentant que 15% de la population ,
considérés comme des arrièrés par les autres Nambibiens simplement car , comme les irréductibles Gaulois d’un petit villge Breton ,
ils ont fait le choix de ne se pas s’intégrer aux valeurs exportées .
 
Ils vivent depuis longtemps comme chasseurs-cueilleurs , entourés de leurs troupeaux de vaches , qui , outre être leur principale ressource , incarne aussi la présence éternelle des âmes de leurs morts ; les sacrifices fait à ces bovins  lors d’importantes étapes de vie et la lecture de leurs entrailles , dictent leurs décisions .
 
Polygames , il n’en reste pas moins que c’est une structure matriarcale .
Les femmes ont un goût immodéré pour les parures , chacune ayant un symbole fort , la nature de leur coiffure ainsi que celle de leurs bijoux indiquent leur situation et stade de vie ;
 
Elles s’habillent d’une poudre rouge à base d’hématite qu’elle vont chercher dans des grottes , cela leur donne une peau à la fois douce mais surtout protégée des agressions extérieures ; leur ceinture de cuir étant leur identité dans le groupe , une seule pudeur existe , les chevilles , elles seront toujours cachées sous de larges bijoux .
 
L‘eau y est tabou de part leurs rites , il sont donc les seuls au monde à pratiquer  » le bain  » de chaleur sèche , la fumée dilatant les pores , elle la nettoie chaque jour de ses toxines en plus d’un peu de lait .
 
Longtemps poursuivis , ils ont su s’adapter et vivre dans des territoires presques désertiques , aujourd’hui on peut dire que nous assistons à la dernière génération intacte ;
Conscients eux-même de ne pas pouvoir lutter contre un monde « moderne » qui les rattrape dès lors qu’ils quittent leurs villages .
 
Les Himbas sont donc en voie de voir à tout jamais s’éteindre leur monde si libre !
 
Clic cidessous pour davantage les découvrir :
 
 
 

Et voici un site super ,

Clic sur le logo ci-dessous :